Qu’est ce qu’est (réellement) le métier de Wedding Planner ?

Nous recevons beaucoup d’appels et d’emails de personnes qui souhaitent avoir des renseignements sur le métier car elles pensent à se reconvertir. Cet article est fait pour ces personnes mais aussi pour nos futurs mariés et nos proches qui ne comprennent pas toujours ce que l’on vit.

 

 

1° WEDDING PLANNER = CHEF D’ENTREPRISE

 

En effet, il faut déjà savoir que pour être wedding planner en France, dans 99% des cas, il faut créer son entreprise. Rares sont les agences qui recrutent en CDD ou CDI (éventuellement en stage).

Il y a des agences qui s’étendent sous forme de réseaux ou de franchises afin de créer plusieurs agences (un peu comme Etoiles d’un Jour avec nos 2 agences) mais chacune des agences est en générale indépendante.

 

Et chef d’entreprise, qu’est-ce que cela implique ?

 

Premièrement, avant d’être chef on est d’abord créateur d’entreprise. Il faut donc passer par la case business plan pour pouvoir emprunter de l’argent aux banques. En effet, même une entreprise de services a besoin d’investissements au début de son activité. N’importe quelle entreprise qui veut durer commence par un business plan qui inclut donc des prévisions financières. Cela permet de savoir le nombre de mariages qu’il faut organiser pour pouvoir en vivre.

 

Sauf si vous avez reçu un super héritage et que vous faites ça pour le plaisir, vous aurez forcément besoin de prévoir et anticiper votre chiffre d’affaire.

Deuxièmement, une fois que vous êtes lancé, votre rôle de chef d’entreprise vous mène doucement mais sûrement vers des missions de comptabilité, secrétariat, contrôleur de gestion, ressources humaines, assureur, community manager, webdesigner, … Vous pouvez bien évidemment vous faire aider par des professionnels de chaque secteur mais n’empêche que vous devrez mettre le nez dedans pour gérer avec eux.

 

 

2° LES QUALITÉS D’UNE WEDDING PLANNER

 

Mon but n’est clairement pas de faire peur mais bien de montrer les VRAIES facettes du métier. Pas celles que l’on imagine ou qu’on nous montre à la TV.

Voici les qualités que tout le monde pense qu’il faut avoir pour exercer ce métier :

  • Organisée : ça va de soi. On ne peut pas gérer 15 mariages en même temps sans être organisée ! Sans un fichier qui reprend toutes les informations de chaque mariage, il arrivera un moment où on ne saura plus si ce couple avait prévu la mairie à 14h ou 14h30 ou si l’autre couple avait prévu initialement 90 ou 110 invités. Chaque mariage est unique mais les informations restent souvent les mêmes. Être organisée permet de ne pas se mélanger (entre autres)
  • Avoir le sens du relationnel : alors bien sûr je dis oui ! Mais pas forcément pour les raisons auxquelles on pense spontanément. Bien évidemment, il est important d’avoir un bon feeling avec ses clients mais encore plus avec ses prestataires. En effet, la wedding planner n’est rien sans ses prestataires. Donc il faut aussi prendre en compte que la première étape quand on se lance, est de prospecter tous les prestataires et lieux de la région afin d’avoir une bonne connaissance du marché pour pouvoir répondre à son premier prospect. Et puis dans la durée, il faut bien prendre soin des relations avec les prestataires car c’est grâce à eux que le mariage pourra se passer comme vous le souhaitez. Il faut absolument instaurer une relation de confiance mutuelle ( et vous verrez qu’au passage vous vous ferez aussi sûrement de bons amis 😉 )
  • Perfectionniste : je vais peut-être choquer des personnes mais pour moi ce n’est absolument pas une qualité dans ce métier ! Bien sûr que j’aime quand tout est bien fait et que tout est aligné, dans le même sens etc… Mais ce qu’il faut comprendre dans perfectionniste c’est que la personne peut passer un temps infini sur la même tâche pour que ce soit parfait. Or pendant l’installation d’un mariage, il faut que ça aille vite et parfois il faut faire des choix et relativiser. Ce n’est pas pour autant qu’on ne prend pas soin d’aligner toutes les chaises et les nœuds de serviettes. C’est juste qu’on ne va pas passer 10 minutes par nœud de chaise pour qu’ils soient tous identiques. Quand on a 150 nœuds de chaises à faire, ça peut vite te prendre la journée (pour de vrai : 150 noeuds x 10 min = 25h !!!) Donc ON RELATIVISE !
  • Empathique et à l’écoute : je ne contesterai pas cette qualité car je pense qu’en effet, savoir se mettre à la place des gens peut être très utile dans la compréhension de leurs attentes. Mais certaines wedding planner ne sont pas empathiques et y arrivent quand même 🙂 
  • Créatif et doué pour le DIY : vrai et faux. Si vous l’êtes tant mieux, ça peut aider. Sinon entourez-vous d’une décoratrice de mariage. Car c’est en effet le tournant qu’est en train de prendre le métier. Avant la wedding planner devait tout faire. Maintenant, on arrive de plus en plus à faire comprendre que wedding planner ce n’est pas forcément décoratrice de mariage. Mais bon il faut quand même avouer qu’être douée de ses 10 doigts peut sauver la mise dans certaines situations d’urgence.
  • Adaptabilité : oui à 100% car aucun des clients n’est identique. Il faut donc s’adapter pour réaliser les attentes de chacun. Mais attention, s’adapter ne veut pas non plus dire qu’il faut céder à tout. Si les clients demandent des choses impossibles ou qui sont vraiment trop loin de nos valeurs, à nous de poser des limites.

 

 

Et sinon il y a aussi plein de qualités dont on ne parlent pas dans les blogs des formations de wedding planner :

  • Patiente : c’est le maître mot ! Je n’ai pas trop d’exemple à vous donner car c’est devenue une qualité naturelle chez moi. Tout ce que je peux vous dire c’est que quand mes proches m’entendent au téléphone ou sur skype, ils me disent : Waouh qu’est ce que tu es patiente avec tes clients ! Moi je ne pourrais vraiment pas faire ton métier.
  • Diplomate : Indispensable dans beaucoup de situations : la mariée qui nous parle mal parce qu’elle est super stressée car l’organisation n’avance pas assez vite selon elle, la maman qui va nous appeler pour organiser le mariage de sa fille dans son dos, le témoin lourd qui veut absolument passer une vidéo des mariés qui ne les montrent pas sous leur meilleur jour alors qu’ils détestent ce genre d’animation… Donc savoir faire passer des messages en délicatesse sans vexer personne est une qualité importante !
  • Savoir gérer le stress : c’est facile à dire comme ça. Mais bon le jour du mariage, les mariés n’ont clairement pas envie de voir leur wedding planner courir partout en criant sur tout le monde les larmes aux yeux. Si vous êtes plus stressé que les mariés, mieux vaut rentrer chez soi. Le jour du mariage, normalement, si tout est bien planifié en amont, vous n’avez pas à être stressé. Si jamais il y a des contretemps, il faut trouver une solution rapidement, avec le sourire et dire aux mariés que tout va bien (parfois il y aura même des imprévus qu’ils ne verront même pas mais vous aurez tout géré en coulisses)
  • En bonne condition physique : on ne se rend pas compte mais le jour d’un mariage on marche beaucoup (une quinzaine de kilomètre minimum selon les podomètres 😉 ). Généralement, le moment où on s’assoit, il est 21h quand le repas commence. Sans compter que la plupart du temps, il faut déplacer des tables, mais aussi des chaises si jamais il y a une cérémonie laïque et qu’on a qu’un seul set de chaises qui sert aussi pour le dîner. Si on fait la décoration, il se peut qu’il faille monter à l’échelle ou sur un escabeau pour décorer le plafond (merci les cuisses le lendemain). Et au final on porte toujours tout un tas de choses lourdes pendant la journée. Le lendemain, en général, on a des courbatures partout et très mal aux pieds !

 

 

3° LE TRAVAIL N’EST PAS SAISONNIER DU TOUT !

 

Je m’explique : on pense que parce que les mariages sont en été, alors on travaille que l’été ! FAUX ! Le travail est saisonnier dans le sens où il y a un pic de charge de travail dans l’année mais il ne faut pas croire que l’hiver on se la coule douce ! Au contraire ! L’année dernière j’ai pris une semaine de vacances en décembre coupée du monde et de mes mails. J’avais prévenu tous mes clients. Et bien le dimanche soir, la veille de mon retour au bureau, tous mes clients m’avaient écrit un gentil petit mail pour savoir si j’avais passé de bonnes vacances mais surtout pour qu’on continue d’avancer sur leur mariage. 

(je prévois de prendre 3 semaines à l’automne pour la première fois depuis que je suis wedding planner, et je dois vous dire que ça m’angoisse un peu…)

En gros l’hiver on est moins sur le terrain mais on enchaîne les rendez-vous avec les clients et les prestataires (surtout les soirs et weekends)

 

 

4° VOUS NE DEVIENDREZ JAMAIS RICHE

 

Si vous exercez votre métier de wedding planner en indépendant pour vous toute seule (sans vous lancer dans d’autres projets parallèles) vous avez peu de chance de devenir riche et de vous payer à la hauteur du travail que vous fournissez (mais bon c’est souvent le cas quand on est à son compte)

Mais si vous comptez rapidement, en comptant qu’une wedding planner peut faire une quinzaine d’organisations complètes par an (au-delà ça devient compliqué, sauf si pour le coup vous êtes dans une région où il y a des mariages toute l’année, vous pouvez vous organiser pour en faire plus) et si on se base sur mes tarifs à partir de 3500€ TTC , soit  environ 2900 € HT x 15 mariages, ça fait 43 500 € de chiffre d’affaire par an… Et il faut bien compter que tout ça ne va pas dans votre poche mais dans celle de votre entreprise qui a plein de choses à payer (les frais de communication, des assurances, le matériel pour travailler, les charges sociales…). En gros, si vous arrivez à vous faire un salaire de 1500€ par mois c’est déjà super bien (rapellez vous que c’est pour 15 organisations complètes. Seules les wedding planner bien en place arrivent à ce chiffre).

Et pour ce salaire, il faut être prête à se faire des petites semaines allant jusqu’à 70h en haute saison. Ce n’est pas donné à tout le monde. (je ne rentrerai pas dans ce débat, mais je dis attention aux mères de famille, il faut avoir conscience que c’est un métier très très prenant. Personnellement, je n’ai pas d’enfant et je ne sais pas si je continuerai ce métier de la même façon quand j’en aurai. Mais la plupart de mes consœurs ont des enfants et s’en sortent. c’est juste un choix de vie à considérer)

 

Encore une fois, le but n’est pas de faire peur à ceux et celles qui veulent se lancer mais je pense qu’il est important de savoir où on met les pieds avant de se lancer. On nous vend beaucoup de rêves autour de ce métier mais ça reste un métier avant tout.

 

Alors vous vous demandez sûrement pourquoi je fais ce métier ? Et bien par passion, tout simplement. Parce que oui ce métier est un beau métier ! On rencontre des personnes fantastiques, on voit des lieux magiques et on ressent tellement d’émotions différentes. C’est un métier qui me fait vibrer ! Bien sûr il y a des hauts et des bas, mais ce que je sais, c’est que le jour du mariage je suis tellement heureuse et tellement dans mon élément. Il y a peu de métiers où l’on est entouré de tant de personnes heureuses !

 

Donc si comme moi vous ressentez cette passion, alors n’hésitez pas ! Foncez ! 

 

Et bonne chance à toutes les personnes qui se lancent dans cette carrière. Je pense sincèrement que le métier est en train d’évoluer et qu’il y a encore des places à prendre (selon les régions…). 

Nathalie Etoiles d’un Jour